Gardien de secteur

Le gardien de secteur est le premier représentant de GrandLyon Habitat auprès de ses locataires, il contribue à la qualité des services de proximité par ses actions de maintien et de valorisation du cadre de vie dans les résidences dont il a la charge. 

Johnny F. Gardien de secteur à GrandLyon Habitat

Quel a été votre parcours ?

J’ai eu un parcours atypique. J’ai  tout d’abord suivi une filière mécanique. N’ayant pas trouvé d’emploi dans ce domaine, j’ai intégré une entreprise dans la métallurgie pendant 8 ans. Mes compétences acquises sur le terrain m’ont permis d’intégrer ensuite un poste de chef d’équipe. J’ai enfin profité d’un plan de licenciement économique pour créer mon entreprise.

À la suite de cela, j’ai monté mon projet de commerce « un café laverie », pour lequel j’ai été récompensé (Trophées B.R.A. Concepts Snacking) en 2011. Malheureusement, par manque de moyens financiers, j’ai dû fermer ma société. Cette expérience ayant révélé mon goût pour le relationnel et le contact humain, le métier de gardien m’est venu à l’esprit pour poursuivre mon parcours professionnel.

J’ai réalisé quelques missions de gardiennages et de nettoyage qui ont confirmé mon intérêt pour le métier. J’ai donc envoyé des CV pour des postes de gardiens et malgré mon parcours atypique, j’ai pu rejoindre GrandLyon Habitat il y a 5 ans.

Quelques mots sur le "projet Gardiens*" de GrandLyon Habitat ?

Je suis le parcours court «Summer» (soit 16 jours de formation d’avril à décembre). Il y a beaucoup de données à assimiler, notamment en termes de réglementation, cela nous permet de mettre à niveau et d’enrichir nos connaissances. Le gardien d’aujourd’hui n’est plus uniquement cantonné au nettoyage et les sollicitations des locataires ne cessent d’augmenter. Cette formation suit l’évolution du métier de gardien et permet à chacun de décrocher un diplôme en fin de parcours ce qui est très valorisant pour chacun de nous.

*Le "Projet Gardiens" a été lancé fin 2014 afin de réfléchir à l’évolution du métier de gardien au sein de GrandLyon Habitat. 150 gardiens suivent depuis avril 2017 une formation complète qui leur permettra de passer un diplôme et d’exercer leur métier avec plus d’autonomie et de savoir-faire.

Quelle est votre journée type ?

La journée type n’existe pas, il y a cependant les tâches récurrentes: les matinées sont dédiées au nettoyage et à l’entretien et l’après-midi à la veille technique de nos résidences.

Les journées sont en réalité très variées et dépendent des sollicitations.
Johnny F.

Qu’est-ce qui vous motive le plus au quotidien :

L’autonomie, j’aime l’autonomie du métier de gardien, une autonomie à la fois large et maîtrisée grâce à l’appui de l’équipe de proximité.

La polyvalence, il y a des tâches récurrentes telles que le nettoyage, l’entretien et les diagnostiques, et de plus en plus de lien social et de relationnel de voisinage. Tous ces aspects du métier imposent une grande polyvalence et une bonne gestion du stress. J’ai pu bénéficier de formations comme la gestion des émotions et la cohérence cardiaque qui sont des formations formidables et qui me permettent d’appréhender mon métier avec plus de souplesse et de sérénité.

Quel conseil donneriez-vous à un futur gardien ?

Il faut avoir la tête sur les épaules, c’est primordial, être autonome pour allier efficacité et réactivité et bien sûr avoir plusieurs cordes à son arc (être manuel et avoir des qualités techniques sont de gros atouts pour ce métier).

 

https://www.grandlyonhabitat.fr/organisme/Recrutement/metiers/Gardien-de-secteur 22/04/2018