Publiée le 20/10/17

Loi Finances 2018 : Voeu du Conseil d'Administration.

Catherine Panassier présidente de GrandLyon Habitat

Le Projet de loi de finances pour 2018 (article 52) prévoit de baisser les APL. En contrepartie, il est demandé aux bailleurs sociaux de baisser le montant de leurs loyers, afin que cela ne soit pas supporté par les locataires. 

Cette mesure pourrait paraître favorable à tous les locataires, mais elle ne l’est pas.

Grandlyon Habitat n’a pas de trésor caché et réinvestit continuellement ses résultats pour améliorer et développer son patrimoine, et ainsi contribuer à la cohésion sociale.

Aujourd’hui, GrandLyon Habitat souhaite marquer son inquiétude, car la mise en œuvre de cette mesure constituerait une menace pour la qualité de vie des locataires.

 Si cette mesure, qui prive l’organisme d’une partie significative de sa principale ressource (les loyers), était adoptée :

  • Il y aurait moins de travaux d’entretien et de réhabilitation.
  • Il y aurait moins de personnel, notamment sur le terrain.
  • Il y aurait moins de nouvelles constructions de logements.

 Au-delà de ces conséquences directes pour les locataires, le secteur du bâtiment de la Métropole serait également affecté.

 En responsabilité, le Conseil d’Administration de GrandLyon habitat a décidé d’intervenir auprès des élus, afin de défendre le logement social et d’inciter le gouvernement à ouvrir un dialogue constructif.

- Catherine PANASSIER - Présidente de GrandLyon Habitat -

https://www.grandlyonhabitat.fr/organisme/Actualites/Loi-Finances-2018-Voeu-du-Conseil-d-Administration 14/12/2017